Comment obtenir la prime d’aide à l’achat d’un vélo électrique ?

Ça y est, vous allez enfin sauter le pas : vous allez acheter un vélo électrique. Bon, ça va un peu faire mal au portefeuille (même s’il existe une gamme assez large de prix de VAE), mais c’est un super bon investissement sur le long terme, et puis, c’est écologique. D’ailleurs, il paraît même qu’on a droit à une prime vélo électrique pour l’achat d’un VAE

Oui, sauf que c’est assez compliqué de s’y retrouver, là-dedans. On parle de subvention de l’État, de bonus écologique, de collectivités locales, de prime à la conversion, de coup de pouce vélo – mais finalement, comment ça marche, tout ça ? Quand il s’agit de savoir qui a droit à quoi, on finit par s’y perdre.

Ne vous inquiétez pas : ce n’est vraiment pas difficile d’avoir droit à cette aide financière. La première étape est de comprendre comment ça fonctionne, pour savoir si votre vélo électrique est éligible à la prime (comme c’est le cas de plusieurs d’entre eux dans notre comparatif des meilleurs vélos électriques) et ainsi connaître la marche à suivre. Dans ce guide, on vous explique tout ce qu’il faut savoir sur la prime VAE, sur les conditions qu’il faut remplir, les démarches, les montants et plus encore !

Comment fonctionne l’aide à l’achat d’un vélo électrique ?

Dans le but d’aider la population française à se déplacer de manière plus écologique, l’État a mis en place un système d’aide financière, le “Coup de pouce vélo“, avec des primes à l’achat d’un VAE. Depuis le mois d’avril 2021, le gouvernement a également décidé d’étendre sa Prime à la conversion, jusque-là réservée aux voitures électriques, à tous les vélocipèdes électriques.

Mais pour pouvoir bénéficier d’une prime VAE, il existe un certain nombre de conditions. Par exemple, votre vélo doit être bridé à une vitesse de 25 km/h ; si vous avez trouvé votre bonheur dans notre top des meilleurs VTT électriques, assurez-vous donc que le bolide est bien homologué. La subvention peut également être différente selon l’endroit où vous vivez. En effet, au-delà des subventions de l’État, il existe des subventions de collectivités locales auxquelles vous pouvez avoir droit. La prime VAE est d’ailleurs une aide avant tout locale, que vous pourrez demander auprès de votre région ou municipalité.

Avant toute chose, il vous faut donc être attentif aux conditions qui s’appliquent à votre vélo électrique, celles qui s’appliquent à vous-même, et à l’origine des subventions (de l’État, d’une région, d’un département ou d’une municipalité).

Balade sur un vélo électrique

La subvention vélo électrique de l’État

Depuis le 19 février 2017 et encore aujourd’hui, l’État octroie une aide financière à l’achat d’un VAE à hauteur de 20 % du prix d’acquisition du vélo TTC. Il n’est possible de recevoir cette aide qu’une seule fois, pour les personnes physiques et majeures, même si vous achetez plusieurs vélos électriques.

Ce bonus écologique ne peut être demandé que si vous avez déjà reçu une aide de la collectivité locale à laquelle vous appartenez (région, département…). Le montant de la subvention de l’État ne peut pas dépasser les 200 euros, et ne peut pas être plus élevé que le montant des aides des collectivités locales. De plus, votre vélo et vous-même devez respecter certaines conditions ; tous les vélos électriques ne sont pas éligibles à la prime écologique.

Les vélos électriques compatibles à la prime VAE

Votre vélo est donc soumis à certaines conditions pour être considéré par la loi comme un VAE (vélo à assistance électrique), et pour que vous puissiez ainsi bénéficier du bonus écologique de l’État.

  • Le vélo électrique doit être neuf, acheté après le 1er décembre 2019
  • Il doit être équipé d’un dispositif de sécurité en règle, avec un éclairage, des signalisations visuelles et sonores et des systèmes de freinage indépendants
  • L’assistance électrique ne peut pas pousser la vitesse du vélo au-delà d’une vitesse de 25 km/h
  • Le VAE ne doit pas être équipé d’une batterie au plomb

Si le vélo ne coche pas toutes les cases, il ne sera plus considéré comme un VAE mais bien comme un cyclomoteur et ne sera donc plus éligible pour la prime étatique. Heureusement, beaucoup de vélos électriques ont un certificat d’homologation – tels que le SuperBike par exemple, l’un de nos petits préférés –, et constituent donc des valeurs sûres.

Les conditions pour avoir accès au bonus vélo électrique

Votre vélo doit donc comprendre tous les critères ci-dessus pour être éligible au bonus de l’État. Mais pour prétendre à la prime VAE, vous devez également remplir certaines conditions :

  • Vous devez être majeur et domicilié en France
  • Pour l’année précédant l’achat du vélo, votre revenu fiscal de référence doit être inférieur ou égal à 13 489 €
  • Vous ne pouvez pas avoir bénéficié d’une aide de l’État pour un achat semblable auparavant
  • Vous devez obligatoirement avoir bénéficié d’une aide de votre collectivité locale

Ainsi, il est important de vous pencher sur les aides que peuvent vous apporter les régions et municipalités.

L’aide des collectivités locales pour la prime vélo électrique 

Comme précisé plus haut, les aides locales peuvent être issues de différentes collectivités, telles que les régions, les départements ou encore les municipalités. Actuellement, les aides régionales pour l’achat d’un VAE sont proposées par les 3 régions suivantes :

  • L’Île-de-France
  • L’Occitanie
  • La Corse

Au-delà des régions, de plus en plus de collectivités municipales proposent ce bonus écologique également. N’hésitez pas à contacter votre mairie si vous n’êtes pas sûr que votre municipalité ait mis en place un système d’aide à l’achat d’un VAE. Attention, toutes les zones géographiques ne disposent pas de ce système ; ainsi, si votre mairie vous informe que votre municipalité ne propose pas cette prime écologique, vous ne pourrez malheureusement pas en bénéficier.

retour au menu ↑

Les primes vélo électrique des villes et régions en 2021

Vélo électrique dans la campagne

Pour bénéficier de la prime écologique de l’État, il vous faut donc d’abord bénéficier d’une aide locale, que de nombreuses municipalités et régions proposent actuellement. Cependant, les modalités, les montants et les démarches dépendent de l’endroit où vous vivez et du système mis en place par votre collectivité. Dans cette partie de l’article, nous allons donc lister les primes VAE proposées par les grandes villes françaises et par les régions.

La prime VAE à Paris et en région Île-de-France

Si vous voulez acheter un vélo électrique à Paris ou en région parisienne, il existe de nombreux systèmes d’aide à l’achat de VAE, dont le syndicat Île-de-France Mobilités. Selon les municipalités, il est possible de recevoir de 100 € à 400 € de bonus écologique pour son VAE, notamment pour la ville de Paris.

En plus de ces aides, depuis février 2020, Île-de-France Mobilités a mis en place un nouveau dispositif d’aide financière, disponible pour les habitants de la région. Ce bonus est cumulable avec les primes proposées par les municipalités. Si ces dernières sont plus faibles, il est donc possible d’atteindre les montants suivants, dépendant du choix de votre vélo électrique :

  • Vélo à assistance électrique : pour 50 % du prix d’achat, prime jusqu’à 500 €
  • Vélo cargo à assistance électrique : pour 50 % du prix d’achat, prime jusqu’à 600 €
  • Vélo électrique pliable (avec ou sans assistance électrique) : 50 % du prix d’achat, prime jusqu’à 500 €

N’oubliez pas que pour pouvoir bénéficier de cette aide d’Île-de-France Mobilités, il vous est d’abord nécessaire de faire les démarches auprès de votre mairie pour les primes municipales.

La prime vélo électrique à Marseille

Les aides à l’achat d’un VAE dans la ville de Marseille sont les mêmes et disponibles dans tout le département des Bouches-du-Rhône. Le montant du bonus est le suivant :

  • VAE : pour 25 % du prix d’achat, prime jusqu’à 400 €

La demande pour cette aide financière se fait via un formulaire, disponible exclusivement en ligne. Elle est valable pour les vélos à assistance électrique ainsi que pour les tricycles électriques, tant que ceux-ci sont neufs et qu’ils ne dépassent pas la limite de vitesse réglementaire des 25 km/h.

La subvention VAE à Lyon

Pour l’achat de leur vélo électrique, les Lyonnais et tous les habitants des communes de la métropole peuvent bénéficier d’une prime, qui dépendra de leurs revenus. Comme pour le bonus écologique de l’État, le seuil est fixé à 13 489 € l’année précédant l’achat du vélo électrique. Selon ces critères, les montants de la prime varient donc :

  • Revenus supérieurs à 13 489 € : 50% du prix d’achat, prime jusqu’à 100 €
  • Revenus inférieurs ou égaux à 13 489 € : 50% du prix d’achat, prime jusqu’à 500 €

Cette subvention peut être accordée pour l’achat d’un VAE, mais également pour des vélos non électriques tels que des vélos pliables ou des cargos – de quoi faire votre choix parmi notre sélection des meilleurs vélos électriques pliants ! Le vélo ne doit pas forcément être acheté neuf, mais il doit provenir d’un commerce spécialisé et agréé par la métropole lyonnaise. Il vous faudra donc conserver votre justificatif d’achat pour pouvoir bénéficier de la prime.

La prime pour véhicules électriques à Toulouse

Comme pour Lyon, les primes à l’achat d’un VAE à Toulouse ou dans l’une des communes de sa métropole dépendent des revenus fiscaux annuels de l’acheteur. Pour les Toulousains, le seuil s’élève à 35 052 € ; la prime n’est pas disponible pour les habitants qui le dépassent. Les montants des primes dépendent également du type de vélo électrique acheté :

  • VAE ou kit vélo électrique : prime jusqu’à 250 €
  • Vélo cargo avec assistance électrique neuf ou d’occasion : prime jusqu’à 600 €
  • Vélo classique ou pliable : prime jusqu’à 100 €

Les vélos peuvent être achetés neufs ou d’occasion pour être éligibles à la prime, mais l’acheteur doit s’engager à conserver leur vélo électrique pendant au moins 3 ans. La demande de subvention se fait en ligne, et les dossiers sont traités selon leur ordre d’arrivée : il vous faudra donc peut-être vous armer de patience.

La subvention vélo cargo de Nantes

À Nantes et pour les habitants des 24 communes de la métropole, il est possible de faire une demande d’aide à l’achat d’un vélo cargo ou familial, qu’il soit à assistance électrique ou non. Le montant de la prime est le même pour ces vélos :

  • Vélos cargo ou familiaux : 25 % du prix d’achat, prime jusqu’à 300 €

Le formulaire se télécharge en ligne et doit être envoyé par voie postale. L’acheteur qui demande cette prime doit s’engager à ne pas revendre son vélo dans les 3 ans, et le vélo doit avoir été acheté après 2014.

L’aide pour achat de vélo électrique à Bordeaux

Sigle vélo électrique sur la route

La prime pour l’achat d’un VAE à Bordeaux est elle aussi disponible pour tous les habitants des communes de la métropole. Elle est disponible pour les particuliers dont le quotient familial ne dépasse pas les 2 200 € mensuels. Le montant est le suivant :

  • Vélo à assistance électrique (ou non) : prime de 100 €

Ce bonus est applicable pour les vélos ou tricycles à assistance électrique, les vélos pliants, les cargos, ainsi que les kits de vélos électriques. Vous pouvez avoir acheté votre vélo un an avant votre demande d’aide financière, mais pas plus. La demande se fait par voie postale, après avoir rempli un formulaire que vous pouvez télécharger en ligne.

La prime pour vélos électriques neufs à Lille

Les habitants de Lille peuvent bénéficier d’une prime à l’achat d’un vélo, tout comme les habitants de la MEL. Des bonus sont disponibles à l’achat de vélos électriques ou non, mais il est nécessaire qu’ils soient achetés neufs :

  • Vélo à assistance électrique : 25 % du prix d’achat, prime jusqu’à 300 €
  • Vélo classique : prime de 150 €

Chaque foyer n’aura droit qu’à une seule aide à l’achat d’un vélo sur une tranche de 3 ans. Les démarches se font via un formulaire à remplir en ligne.

L’aide à l’achat d’un vélo électrique à Nice

La subvention à l’achat d’un vélo électrique est accessible à tous les Niçois, ainsi qu’aux habitants de la métropole. Elle est également disponible pour les scooters électriques, et requiert uniquement que le véhicule soit acheté neuf. Le montant de cette prime est le suivant :

  • Vélo ou scooter électrique : 25 % du prix d’achat, prime jusqu’à 200 €

Cette aide ne s’applique pas aux autres deux-roues électriques tels que les trottinettes, les gyropodes, ni même les kits de vélos électriques. Le site de la Métropole Nice Côte d’Azur permet de suivre l’avancée de votre dossier en ligne.

La subvention vélo électrique en Occitanie

Pour inciter ses habitants à utiliser le vélo électrique, la Région Occitane propose une prime, réservée aux personnes dont la résidence principale se trouve dans la région, et qui sont non imposables ou dans la limite du taux d’imposition de 14 %. La prime s’élève à :

  • Vélo à assistance électrique : prime de 200 €

La batterie du vélo électrique doit être sans plomb, et le vélo doit être acheté neuf. Il doit également avoir été acheté dans un commerce de la région. La demande se fait en ligne et doit être effectuée dans les 6 mois suivant l’achat de votre VAE.

La prime pour un premier VAE en Corse

Dans toute la Corse, les habitants peuvent bénéficier d’une prime à l’achat de leur premier VAE – et du premier uniquement. Cette prime est directement déduite de votre facture lors de votre achat, et s’élève au montant suivant :

  • Vélo électrique : 25 % du prix d’achat, prime jusqu’à 500 €

Le vélo peut être acheté neuf ou reconditionné, mais doit être issu de l’un des magasins participant à l’action de mobilité corse. Aucune condition de ressource n’est requise, mais la résidence principale de l’acheteur doit se situer en Corse.

retour au menu ↑

Quelles sont les démarches pour obtenir la subvention vélo électrique ?

Les démarches pour obtenir une prime VAE

Pour les primes des collectivités locales, les premières à demander avant de pouvoir toucher celle de l’État, les démarches dépendent de chaque ville ou région. Elles sont précisées dans les grandes lignes plus haut, mais en cas de doutes ou de questions, n’hésitez pas à contacter votre mairie.

La subvention de l’État à l’achat d’un VAE, quant à elle, peut être demandée via un formulaire à télécharger en ligne. Après l’avoir imprimé et rempli, vous devrez le renvoyer par voie postale à la direction régionale de l’Agence de services et de paiements (ASP). Il vous faudra y joindre un certain nombre de pièces justificatives :

  • Une copie recto-verso d’un justificatif de votre identité
  • Un relevé d’identité bancaire ou postal de l’acquéreur du VAE
  • Une copie d’un justificatif de domicile en France datant de moins de trois mois
  • Une copie de la facture d’achat du VAE (postérieure au 31 janvier 2018)
  • Une copie de l’avis d’imposition de l’année précédant l’achat du VAE
  • Une copie du paiement de l’aide allouée par une collectivité locale pour le même VAE
retour au menu ↑

Quel est le montant du bonus vélo à assistance électrique ?

Le montant du bonus VAE dépend des subventions prévues par chaque collectivité locale. De manière générale, il est compris entre 100 € et 400 €. Il concerne surtout les vélos électriques, mais il peut également être octroyé pour les vélos classiques, les cargos, les tricycles ou même les scooters électriques. Les montants et leurs conditions sont précisés de manière plus détaillée plus haut, mais votre mairie devrait pouvoir répondre à toutes vos questions.

Pour la prime de l’État à l’achat d’un vélo électrique, c’est plus simple. Le montant de l’aide nationale ne peut pas dépasser celui de votre collectivité locale, et s’élèvera à maximum 200 euros. Autrement dit :

  • Si vous achetez un VAE à 800 € et que votre collectivité locale vous octroie 100 €, vous recevrez 100 € supplémentaires de l’État (la prime nationale ne peut pas dépasser la locale).
  • Si vous achetez un VAE à 800 € et que votre collectivité locale vous octroie 400 €, vous recevrez 200 € supplémentaires de l’État (la prime nationale ne peut pas dépasser 200 €).
retour au menu ↑

Existe-t-il une aide à l’achat d’un kit vélo électrique ?

Comme nous l’avons précisé, dans certaines villes ou régions, les primes d’achat peuvent être octroyées pour d’autres véhicules électriques, ainsi que pour les kits de vélos électriques. La ville française la plus généreuse ? Paris, en Île-de-France, qui propose depuis 2018 une subvention pour kit de vélo électrique allant jusqu’à 400 euros – ou jusqu’à 33 % du prix d’achat.

À Bordeaux, par exemple, une prime de 100 € peut être réclamée pour l’achat d’un kit vélo électrique, contre 250 € à Toulouse. Cependant, cette subvention ne concerne que les kits homologués, qui respectent les normes applicables pour les VAE. Par ailleurs, elle n’est pas prise en charge par l’État à l’heure actuelle. Pour savoir si votre collectivité locale prend en charge cette prime, nous vous conseillons une fois encore de vous renseigner auprès de votre mairie.

retour au menu ↑

Quel vélo électrique éligible à la prime choisir ?

Si vous avez toujours un peu de mal à vous y retrouver au milieu de toutes ces informations… C’est normal ! Mais rassurez-vous : la théorie est aussi compliquée que la pratique est simple. En effet, certains vélos électriques ont un certificat d’homologation, c’est-à-dire qu’ils sont conçus et fabriqués pour respecter les normes en vigueur en France.

Pour vous faciliter le choix, nous vous proposons notre petite sélection de vélo électriques homologués, éligibles à la subvention, et qui font partie de nos bolides préférés. Il ne vous restera plus qu’à vérifier les conditions d’aide dans votre ville ou région !

9.8
M21 VTT électrique WegoBoard

Moovway M21 Le meilleur rapport qualité-prix

✓ Excellent S.A.V. 🇫🇷 Marque française ✓ Garantie 2 ans ✓ Grande autonomie<br>⚡ Éligible prime de l'État jusque 800 € ⚡
☆ Voir le prix
code promo -5% : 2ROUESWEGO
Voir le test
✓ Autonomie 60 km ✓ Vitesse max. 25 km/h (bridé pour la loi).
9.5
Wegoboard SuperBike

SuperBike WegoBoard VTT urbain & mixte

✓ Excellent S.A.V 🇫🇷  Marque française ✓ Garantie 2 ans ✓ Excellent rapport qualité-prix<br>⚡ Éligible prime de l'État jusque 800 €⚡
☆ Voir le prix
code promo -5% : 2ROUESWEGO
Voir le test
✓ Autonomie 50 km ✓ Vitesse max. 25 km/h (bridé pour la loi).

On aimerait avoir votre avis

      Laisser un commentaire

      2roueselectriques.fr