Où pratiquer l’hoverboard selon la loi française ?

hoverboard trottoir

Difficile de connaitre le point de vue de la législation française en ce qui concerne l’usage des gyropodes comme les hoverboards.

À l’instar des trottinettes, skateboards, patins à roulettes et autres véhicules non motorisés qui sont autorisés d’usage sur les trottoirs, les NVEI (nouveaux véhicules électriques individuels) ne disposent pas de statut particulier au regard de la loi.

D’intuition, on pourrait penser qu’ils sont autorisés à circuler sur les trottoirs et non sur la route. Pourtant, l’ambiguïté règne autour du droit de circulation des hoverboards.

La législation actuelle contraint les véhicules motorisés dépassant les 6km/h ET disposant d’un siège à rouler sur la route. Retenez bien le “et” car ces deux conditions doivent être remplies. Ce n’est pas le cas avec la grande majorité des marques d’hoverboardsIls sont donc, en l’absence de loi spécifique, tolérés sur les trottoirs.

Au début des années 2000, la cour européenne avait légiféré sur le statut des Segway et décidé qu’ils ne pouvaient pas être considérés comme des véhicules.

Dès lors, c’est aux états membres d’émettre leurs propres lois pour ces NVEI.

En France, il semble qu’une réglementation se dessine progressivement. Les services publics ont émis une directive à destination de leurs propres employés, celle-ci stipule :

– De circuler sur les trottoirs à l’allure du pas avec les NVEI.
– De circuler sur les routes uniquement lorsqu’elles sont limitées à 50km/h.
– De se munir d’un casque et d’un gilet de sécurité.
– D’être formé à l’usage du véhicule.

etc…

Conclusion, où puis-je rouler en hoverboard ?

En l’absence de loi, les gyropodes tombent théoriquement sous la législation du piétonIls sont ainsi autorisés à circuler (en France) sur les trottoirs, parcs, forêts, zones dédiées, certains bâtiments à une vitesse maximale de 6km/h. Cette règle n’est pourtant pas gravée dans le marbre, il s’agit plus ici d’une règle par défaut.

Peu d’usagers la respecte et pour cause peu d’entre eux sont informés.

Seuls les maires ont pour le moment la possibilité d’interdire les hoverboards dans les lieux publics de leur commune, comme par exemple les parcs, les trottoirs ou devant certains bâtiments.

La police peut également intervenir en cas d’infraction à la circulation des piétons (articles R. 412-34 à 3 du code de la route) ou en cas de comportements dangereux.

Il est vivement déconseillé de circuler sur les routes. L’équilibre parfois précaire qu’offre un gyropode et encore plus un hoverboard n’est pas compatible avec la circulation automobile.

Il vaut mieux préférer les routes des cités résidentielles peu fréquentées et plutôt larges. Les trottoirs peuvent être utilisés avec la même précaution et le respect de la règle des 6km/h. L’idéal reste les parcs avec chemin goudronnés, les places, les parkings peu fréquentés, les aires de jeux, skateparks et les squares.

En ce qui concerne les trottinette électriques, retrouvez notre dossier complet sur la loi des trottinettes électriques.

5 Commentaires
  1. merci cyril !!!

  2. merci pour ces info dont celle de l autorisation de rouler sur les route a moins de 50 mais si nous roulons sur le trottoir comment savoir si nous respectons la loi du piéton de 6km/h puisque tout les hoverboards ne sont pas équiper d un compteur vitesse(aucun a ma connaissance a part a l aide d une appli)

  3. dans mon village il n y a pas de trottoirs mais les rues de tout le village sont à 30km/h. Donc je suppose que je peux rouler dans le village avec mon hoverboard?

  4. Bonjour mais a-t-on le droit de rouler dans les magasins.Pour l’hoverboard

  5. Est ce que dans une base de loisirs on peut faire de loverbord ou pas ?

    Laisser un commentaire

    2roueselectriques.fr